Centre National d’Information et de Promotion Touristique „Constantin Brâncuși” Târgu Jiu

Défendue par la méchanceté de la nature, comme si Dieu Lui-même l’aurait abrité entre les collines pour sauvegarder ses fils, Târgu Jiu est une ville bénie par des chauds étés et des calmes hivers, par des hospitaliers environnements hospitaliers, des lieux de refuge pour les habitants du département de Gorj à chaque fin de semaine. Les sommets de Parâng sont si beaux qu’on peut  les voir même au milieu de la ville, enneigés parfois jusqu’au milieu du juin, pour que chaque touriste qui passe par la ville puisse arriver proche d’eux plus vite qu’ils peuvent.

Partant de Târgu Jiu, on peut choisir les charmants trajets de montagnes, avec des campings à la bergerie ou aux pensions où on peut se reposer aux monastères et aux ermitages situés près du pied de la montagne, ou on peut aussi explorer les caves et les quais sauvages ou, équipés comme on doit on peut aller à la dérive des eaux tourbillonnés de la montagne.

Si vous êtes un amoureux de l’histoire, vous pouvez lire les contes et les légendes de lieu et vous apprendrez que Târgu Jiu a été le lieu de la rencontre pour les commerçants en de ça de et d’outre les montagnes pendant des siècles.

L’Ensemble Monumental  La Voie des Héros

Le Municipe de Târgu Jiu est reconnu dans le monde par les œuvres de l’Ensemble Monumental « La Voie des Héros », réalisé pendant les années 1937-1938 par Constantin Brâncuşi, l’un des grandes artistes mondiaux.  Les œuvres de cet ensemble (La table du Silence, La Porte du Baiser et La colonne sans Fin) décrient la conception créatrice de l’artiste et ils sont des témoignages dans le temps de l’âme et du génie roumain.

Les œuvres monumentales ont été réalisés conformément au projet, qui aussi comme disait Brâncuşi lui-même, ils étaient formés des éléments architecturales d’une valeur symbolique : « une allée, qui commençant du Pont de Jiu, qui est le lieu d’évocation des actes de bravoure de Gorj, passerait sous un portail, qui dans le futur marquerait aussi l’entrée dans le jardin public, pour continuer vers l’église qui est en rénovation, pour finir cette voie qui sera nommée comme la Voie des Héros, un monument de la reconnaissance, représenté par une colonne haute de 29 mètres, sans fin, aussi comme doit être nôtre gratitude.

L’Ensemble a été inauguré le 27 octobre 1938 et représente un hommage  pour les héros morts dans la Première Guerre Mondiale.