Bâtiments administratifs et d’apprentissage – monument historique de Târgu Jiu

Les bâtiments administratives et ceux – là qui abritent les institutions d’enseignement public sont une présence incontestée dans le tableau des monuments historiques du département de Gorj.
La Mairie du municipe de Târgu Jiu du Boulevard C. Brâncuşi numéro 16, a été bâtie en 1932 selon les plans de l’architecte Taşcu Ciulei. Le bâtiment étant destiné à l’Auberge des Apprentis de la Corporation des Métiers.
À la solennité par laquelle s’est mise la pierre angulaire ils ont participé des hommes fameux de cette période-là : Grigore Iunian – l’ancien ministre du travail et de la justice, D.R. Ioanițescu – le ministre en exercice (dans cette période-là) du travail, des protections sociales ; Stavri Cunescu – ingénieur, secrétaire général de cet département, Mihail Enescu directeur général de la Maison Centrale des métiers. Le bâtiment est considéré monument historique, ayant le code LMI 2010 GJ-II-m-B-09168. Vois la localisation sur la carte
________________________________________
Le Palais Communal de Târgu Jiu de la Place de la Victoire numéro 2-4, où fonctionne l’ Institution du Préfet du département de Gorj. Le bâtiment a été projeté par l’un des meilleurs connus et appréciés architectes roumains, Petre Antonescu et il a été bâti pour servir comme siège de la mairie de la ville de Târgu Jiu, étant situé sur le lieu de l’ancienne Détention Préventive – la prison de la ville – et sur quelques terrains particulaires situés dans les environs. Le devis des ouvrages a été réalisé pendant l’année de 1896 par l’architecte Teoharie Dobrescu, qui a été aussi l’entrepreneur des ouvrages exécutés par l’ingénieur Ion Poienaru. La construction a commencé pendant l’année de 1897 et la pierre angulaire est mise sur la date de 22 août 1898.
En ce qui concerne l’événement, l’historien Alexandru Ștefulescu notait dans son oeuvre l’Histoire du Târgu Jiu: ”Le 22 août 1898 on a été mise la pierre fondamentale du Palais Municipal dans la présence de sa Altesse le Prince Ferninand, l’héritier du trône”.

Sur le parchemin situé à cette occasion aux fondements du bâtiment il était inscrit le suivant text: “ L’année 1898 de sa rédemption, le mois d’août, pendant 22 jours, en mettant la pierre de fondement du palais municipal de la ville de Târgu Jiu dans la XXXIII ème année de la Règne de sa Majesté le Roi Carol le 1er et de Sa Majesté la Règne Elisabeth, la XXI ème de l’independence de la Roumanie, la XVII ème du Royaume Roumain, dans la présence de sa Altesse Royale le Prince Ferdinand, dans sa première visite qu’il a voulu la faire dans la ville de Târgu Jiu (…).
Dans la présence de toutes les autorités civiles et ecclésiastiques étant comme préfet du département I. Carabatescu, et comme maire de la ville de Târgu Jiu, Titu D. Frumușanu”. À côté de sa Altesse Royale le Prince Ferdinand, cet parchemin – là était aussi signé par monsieur Ion I. C. Brătianu, le ministre des Oeuvres Publics dans ce moment-là. Le 28 mai 1901, le maire de la ville de Târgu Jiu, Titu Frumușanu, confie à l’architecte Dimitrie Maimarolu la finition des oeuvres de la Mairie, dans le mois d’août 1902, ceux-ci étant éxecutés. La décoration extérieure et intérieure en style mauresque donne une note d’unicité et de monumentalité au bâtiment où on instale par la suite le réseau téléphonique (1904) et pour lequel on procure une montre montée sur le tour pendant l’année de 1905. Après l’apparition du département de Gorj en 1968, dans la necessité des espaces pour le siège politique-administratif, le corps central du bâtiment de la Mairie (dont les ailes ont été démolies) et dont ils ont été ajoutés des nouveaux espaces. Il est considéré un monument historique, ayant le code LMI 2010 GJ-II-m-B-091.  Vois la localisation sur la carte
________________________________________
Le Collège Tudor Vladimirescu de la Rue de Unirii numéro 29, mis en place en septembre 1890 comme Lycée aux classes supérieures où l’accent porte sur les sciences exactes de “Tudor Vladimirescu”. Sa construction a commencé en 1891 après les plans de l’architecte Th. Dobrescu, entrepreneur étant Constantin Bartteli et s’est finie en 1894, quand, à sa inauguration a participé aussi le ministre des instructions publiques, Spiru Haret.
Outre le gymnase, il a fonctionné ici l’École de céramique initié par le directeur du gymnase Iuliu Moisil et par l’architecte chef du département, Aurel Diaconovici, mais aussi le Musée du Gorj, le premier musée de ce type du pays constitué en 1894 à l’initiative d’un groupe des intellectuels fameux de Gorj – Alexandru Ștefulescu, Iuliu Moisil, Aurel Diaconovici, Vitold Rola Piekarski. L’Institution prend le nom de „Tudor Vladimirescu” par un décret royal de 1897. Il faut aussi remarquer les extensions qui ont été faites, après les nécessités du développement de l’enseignement de Gorj, qui ont respecté l’architecture initiale. Vois la localisation sur la carte
________________________________________

La Maison de Săvescu – aujourd’hui le siège de la Bibliothèque Départementale Christian Tell – monument historique, LMI 2010 GJ-II-M-B-09174, située sur la Voie des Héros, numéro 23, bâtie en 1930, elle a appartenu à Gheorghe Săvescu, l’un des propriétaires de premier choix du département de Gorj, provenant d’une famille riche, mais travailleuse, qui possédait des importants surfaces de terrain à Cãrbuneşti, Ștefănești, Cojani, mais aussi à Bengești. Après avoir se marié, Gheorghe Săvescu a essayé de fonder une petite banque, mais l’affaire n’est pas allée.
Il a participé à la première guerre mondiale, il a été décoré pour les actes de bravoure, et en 1922 il a acheté, avec sa femme, le terrain où il a construit sa maison. Après le procès de nationalisation en 1950, dans la maison de la famille de Săvescu, il a fonctionné, pour une petite période de temps, le siège de la Mairie de Târgu Jiu jusqu’à l’année de 1957, quand la flânerie a commencé, en fonctionnant aussi le Comité de Culture de la Ville de Târgu Jiu. En 1964 il devient le siège de la Bibliothèque. Premièrement, on a fonctionné ici la Bibliothèque de la Ville de Târgu Jiu, et en 1968 – la Bibliothèque Départementale de Gorj.
À la volonté d’Alexandru Christian Tell, le neveu du général Christian Tell, il existe aujourd’hui la Bibliothèque Départementale, est c’est pour cela qu’elle porte son nom. Le neveu du général Tell a donné à la Mairie de la Ville de Târgu Jiu 3.000 des volumes qui avaient appartenus à sa famille, dans le but de s’organiser une bibliothèque. L’emploi du premier bibliothécaire a eu lieu le 1 décembre 1934. Au fond de livre initial on ajoute des autres donations importantes des volumes.
La titulature de la Bibliothèque Départementale «Christian Tell» a été reçue par la Décision 4/1992 du préfet du département de Gorj. Le développement permanent des collections de la bibliothèque impose l’extension du siège sur la Voie des Héros numéro 23. Pendant l’année de 1994 on a été finalisée l’extension du bâtiment par des espaces, généreux dans cette période-là, nécessaires pour le stock de livre de la salle de lecture au rez-de-chaussée et une salle de lecture spacieuse à l’étage (plus de 50 de places).
Dans cet espace on continue de fonctionner les services de consultation sur place des documents, à la salle de lecture Mihai Eminescu, avec les services de prêt de la Section de Fiction et de la Section des Domaines, il est écrit sur la page web de la Bibliothèque Départementale.
La Section pour les Enfants et les Jeunes, fondée en 1986, est devenue en 2011 la Filiale pour les Enfants et a le propre siège situé sur le Boulevard de la République numéro 13 A. La Section d’Art de la Bibliothèque Départementale „Christian Tell” a été fondée en 1990 dans la maison du peintre Iosif Keber dans la rue de 11 Iunie 1848 numéro 67. Vois la localisation sur la carte .
________________________________________
La maison de Grigore Iunian qui abrite en présent la Bibliothèque „Tudor Arghezi” dans le centre de la ville de Târgu Jiu, et considérée monument historique – LMI 2010 GJ-II-M-B-09181, est située sur le Boulevard de la République, numéro 1 et a été bâtie en 1940, après les plans de l’architecte de Gorj, Iulius Doppelreiter (1878-1948) en style nouveau – roumain avec accent sur les élévations de pierre utilisées presque dans tout le registre décoratif: de socle, d’encadrement, des rampes, des corniches. La maison a appartenu à l’homme politique Grigore Iunian (1882 -1939), qui a exécuté la fonction de ministre, et qui en 1932 a fondé le Parti Radical Paysan, dans la plupart de sa vie vivant et activant en Târgu Jiu. Sa tombe se trouve dans le Cimetière Ortodoxe de la rue de Narcise, de Târgu Jiu et elle est declarée monument historique ayant le code de LMI GJ-IV-m-B- 09484.
________________________________________

L’Ancienne Préfecture – aujourd’hui le Musée Départemental Alexandru Ștefulescu – monument historique ayant le code de LMI 2010 GJ-II-M-B-09192, située sur la rue de Geneva, numéro 8, bâtie en 1875, étant initialement destinée comme siège du Palais Administratif (la Préfecture), puis en devenant le siège de la cour de justice. Pendant les années 1977-1978, le siège passe par un processus de restauration, et il devient le siège du musée départemental.
________________________________________
Le Palais des Finances – aujourd’hui le siège de l’Université C. Brâncuși – monument historique ayant le code de LMI 2010 GJ-II-M-B-09192, situé sur la rue de Victoria, numéro 24, bâti en 1900.

________________________________________
L’École Normal – monument historique LMI 2010 : GJ – II – m – B – 09179, situé en Târgu Jiu, rue 1 décembre, numéro 106, depuis 1924.
________________________________________
Source : LA DIRECTION DÉPARTEMENTALE POUR LA CULTURE DE GORJ