Églises – monuments historiques de Târgu Jiu

Outre les monastères et les ermitages de Gorj il faut ajouter aussi les précieuses églises du municipe de Târgu Jiu dont on lit des noms célèbres de la culture roumaine.

L’Église,, Les Saints  Voïvodes Mihail et Gavril”  située dans la Place de la Victoire, devant le Palais Communal, elle est fondée par les marchands Dobre Sârbu et Radu Cupetu dont les portraits peuvent être vus dans le narthex. La construction s’est réalisée pendant les années de 1748-1764, l’immeuble étant connu aussi sous le nom de l’Église des Marchands, l’Église de Jii. Le plan de l’église est en forme de croix. La construction a souffert au fil du temps plusieurs interventions qui lui ont modifié la forme originale. En 1843, à l’aide de Pavel Kisseleff on peint et on embelli l’iconostase, et en 1855 la peinture en style byzantin est couverte avec la peinture en style de la renaissance par le peintre Mișu Pop ; mais en 1902 la peinture est lavée et complétée avec des différents ornements. Parce qu’au fil du temps elle a souffert plusieurs modifications, en 1933 elle est restaurée par le soin de la Commission Nationale des Monuments Historiques. L’église est considérée monuments historique, ayant le code LMI GJ-II-m-B-09189.


L‘église,, Les Saints Apôtres Petre et Paul”  – se trouve sur l’axe de la Voie des Héros, étant intégrée dans la création de Brâncuși en assurant la liaison entre les éléments de l’Ensemble Monumental ,,La Voie des Héros”, dédié au grand artiste Constantin Brâncuși, aux héros qui ont sacrifié leur vie pour l’unification et la défense du peuple roumain. Bâtie sur le lieu d’une ancienne église qui datait depuis 1777, elle a été reconstruite pendant les années de 1927-1938 et inaugurée dans le même temps avec le complexe exécuté par Brâncuși à la date de 7 novembre 1937. L’église est construite en forme de croix, la peinture en style nouveau byzantin a été exécutée en fresque par le peintre de Gorj Iosif Keber, et les ouvrages ont été surveillés par les architectes Ion Antonescu, Anghel Păunescu et Iulius Doppellreiter. Les entrepreneurs ont été les frères Di Bernardi et Luigi Pittiui. L’église est considérée monument historique, ayant le code LMI GJ-II-m-B-09163.


L’église ,, Le Saint Nicholas et le Saint Andrewˮ de Târgu Jiu, sur la rue de 11 Juin numéro 48, fondation depuis 1795 de l’archiprêtre Andrei Schevofilax et de sa femme Maria, de Stanca Crăsnaru, la femme de l’écuyer Gheorghe Crăsnaru et du boulanger Grigorie Crăsnaru a été achevée en 1813 comme il est écrit dans l’obituaire signé en 1814 par Dionisie Eclesiarhul. La peinture intérieure date depuis 1812, étant réalisée par le diacre Michel de Târgu Jiu, Anghel le peintre et Ion. En 1927 et 1961 le peintre Iosif Keber a lavé la peinture intérieure qui passe maintenant par un processus de restauration. L’église est considérée monument historique, ayant le code LMI GJ-II-m-B-09165.


L’église,, Lassoupissement de la Sainte Vierge” – l’église ,,forteresse” de Târgu Jiu, le Boulevard Ecaterina Teodoroiu, numéro 365, de Vădeni, représente aujourd’hui la plus ancienne église en mur du département de Gorj, étant considérée monument historique, ayant le code LMI 2010 GJ-II-m-B-09185.02, datant depuis 1694 et refaite en 1911. Pour sa construction, le haut dignitaire Cornea Brăiloiu, le fondateur de l’église, a apporté des maîtres de l’Italie, recommandés par le souverain lui-même Constantin Brâncoveanu. Prévue initialement avec des gros fuseaux de bois, mis dans le mur, qui fermaient les portes, mais aussi une porte avec un cachot (salle secrète) situé sous un clocher, l’église, conçue plutôt comme une „forteresse” – pour le refuge en cas de danger. Au fil du temps l’église a possédé une série d’anciens objets de culte, parmi lesquels une Icône Impératrice „Le Saint Jean – Baptiste” – 85 x 53,5 x 2,5 cm, une Icône Impératrice Jésus-Christ – 85 x 53,5 x 2,5 cm, une Icône Impératrice „La Mère de Dieu avec Jésus dans ses brases ˮ – 85 x 53,5 x 2,5 cm, une Icône Impératrice „Les Saint Voïvodes” – 73,5 x 50,5 x 2,5 cm, une Croix de bois peinte „ La Crucifixion de Jésus  Christ” – 195 x 113 x 3,5 cm, datant depuis 1849, mais aussi des manuscrits  et des anciens livres comme: l’Évangile – 1794; un Missel -1887, un Antologhion – 1779.  Toutes celles-ci ont été affichées et photographiées par l’Office pour le Patrimoine Culturel National du Département de Gorj en 1977, étant traitées sur la base d’un procès verbale à l’ordre de l’Institution supérieure de l’église orthodoxe d’Olténie et soumis à la Monastère de Lainici. L’église apprécie le passé riche en actions culturelles et philanthropiques, dans le soin et l’effort de la famille de Dumitru et Maria Pleniceanu, des prêtres qui ont servi à cette église, du Conseil Paroissial des ouailles.


L‘église,, Le Saint Nicholas ˮ de Târgu Jiu, la rue de Cuza Alexandru Ioan, numéro 34, considérée monument historique, ayant le code LMI 2010 : GJ-II-m-B-09287, datant de 1768.


L‘église,, Les Saints Empereurs” de Târgu Jiu, le quartier de Romanești, la rue de la Reconnaissance, considérée monument historique, ayant le code LMI 2010 : GJ-II-m-B-09161, datant de 1820 – 1830.


L’église,, La Naissance de Dieu ” de Târgu Jiu, le quartier de Șișești, considérée monument historique, ayant le code LMI 2010 GJ-II-m-B-09162, datant de 1839.


Source : La Direction Départementale pour la Culture de Gorj et le Centre de Recherche, Documentation et Promotion,, Constantin Brâncuși”