Monuments historiques

Le Monument de Tudor Vladimirescu – monument historique – code LMI 2010 – GJ- III – m – B – 0946, situé en Târgu Jiu, à l’intersection de la rue de Unirii avec la rue de Geneva et le boulevard de Republicii, dans le parc avec le même nom, aménagé devant le Collège National „Tudor Vladimirescu”. Le monument est l’œuvre du sculpteur de Gorj, Constantin Bălăcescu, étant érigé en novembre 1898, à l’initiative d’un groupe d’étudiants de Gorj, conduits par l’historien Grigore Tocilescu. La place où est située la statue signifie le moment de l’assemblée des braves pandours, en janvier 1821 Vois la localisation sur la carte.
Source: La Direction Départementale pour la Culture de Gorj

________________________________________
Le monument de la Proclamation de Padeş, est un monument mémorial du village de Padeș, le département de Gorj, qui commémore et célébre le commencement de la Révolution du Tudor Vladimirescu de 1821. Le monument érigé dans la première moitié du XXème siècle sur la sur-nommée Plaine du Soleil (ou de la Liberté) dans les Montagnes de Vâlcan, il est l’oeuvre de l’architecte roumain State Baloșin. La Proclamation de Padeș a été l’un des documents programmatiques qui a consigné les buts de la Révolution de 1821 commandée par Tudor Vladimirescu, événement qui a marqué la fin de la domination fanariotte et le commencement du procès de renaissance nationale. La Proclamation comprenait un impulsion vers le peuple roumain de participer à la lutte de libération de l’influence Phanariote, mais aussi une série de revendications, parmi lesquelles on étaient partagés les terrains des boyards et des monastères aux paysans, l’annulation des privilèges des boyards, la justice et l’indépendence. La Proclamation a été lue devant l’assemblée réunie sur la Plaine du Soleil de Padeș, en 23 janvier 1821, par laquelle Tudor Vladimirescu a laissé l’appel à la lutte „vers tout le peuple humain”. Dans cette manière, le peuple était mobilisé à la lutte contre le mal du pays, pour garder un nouveau régime politique dans le pays. Vois la localisation sur la carte.
Source: www.monumenteoltenia.ro

________________________________________
Le monument du général Gheorghe Magheru– monument historique – code LMI 2010 – GJ – III – m – B – 09467, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Général Gheorghe Magheru – au coin de la Voie des Héros, il a été dévoilé sur la date de 7 octobre 1972 et il est l’oeuvre du sculpteur V. Năstăsescu, emplacé dans le rond – point près de l’intersection des rues des Héros et de Gheorghe Magheru, là où a été la maison du patriote révolutionnaire.
________________________________________
Le buste de l’historien Alexandru Ștefulescu – monument historique – code LMI 2010 – GJ –III – m – B – 09466, situé en Târgu Jiu, sur la Voie des Héros, numéro 13 – devant l’école générale numéro 4, l’œuvre du sculpteur Vasile Blendea, il a été dévoilé en 1937. Alexandru Ștefulescu (1856 – 1910), enseignant et inspecteur scolaire, publiciste, archéologue, numismate, il a été un animateur de prestige de la vie culturelle de la ville, en apportant par ses écritures une contribution précieuse au connaissement du passé du département de Gorj,
________________________________________
La statue de Constantin Brâncuși – monument historique – code LMI 2010 – GJ – III – m –B – 09471, située en Târgu Jiu, sur la rue de Traian, devant la Maison de Culture des Syndicats, œuvre du sculpteur Ion Irimescu, il a été érigé en 1976 à l’occasion du centenaire du père de la sculpture moderne.
________________________________________
Les tables de pierre arrangées par Constantin Brâncuși – monument historique – code LMI 2010 – GJ – III- m- B- 09470, dans la cour de la maison de Barbu Gănescu de Târgu Jiu.
________________________________________
La table ronde – monument historique – code LMI 2010 – GJ-III-m-A-09465.06, de Târgu Jiu, la Voie des Héros, dans la cour de la maison de Barbu Gănescu.
________________________________________
La Fontaine de Sâmboteanu – monument historique – code LMI 2010 – GJ-III-m-B-09464, de Târgu Jiu, rue Aleea Fântânii, datant du XVIIIème siècle et remis en état en 1902.
________________________________________
Le Vieux Pont – monument historique – le code LMI 2010 – GJ –III- m- B- 09163, de Târgu Jiu, dans le Jardin Public sur le Boulevard Constantin Brâncuși, le même qui abrite aussi les œuvres du notre grand sculpteur Constantin Brâncuși.
________________________________________
La croix de pierre – monument historique – code LMI 2010- GJ- m- B- 09480, de Târgu Jiu, sur la rue de 23 August, devant l’école Générale numéro 1.
________________________________________
Le buste du Général Ion Culcer – monument historique – code LMI 2010 –GJ – III – m – B- 09481, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Narcise, le Cimetière des Héros, datant de 1920.
________________________________________
Le buste du docteur D. Culcer – monument historique – code LMI 2010- GJ – III – m- B – 09482, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Narcise, le Cimetière Ortodoxe, datant de 1920.
________________________________________
Le monument funéraire du typographe N.D. MILOȘESCU – monument historique – code LMI 2010 – GJ – III – m – B- 09482, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Narcise, le Cimetière Ortodoxe.
________________________________________
Les tombeaux des réfugiés polonais – monument historique – code LMI 2010 – GJ-III-m – B-09482, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Narcise, le Cimetière Catholique.
________________________________________
L’horloge polonais – monument historique – code LMI 2010 – GJ-III-m-B-09482, situé en Târgu Jiu, sur la rue de Narcise, dans la cour de l’unité militaire.
________________________________________
L’agglomération romaine de Târgu Jiu – monument historique – code LMI 2010 – GJ-III- s – B- 09115, datant des IIièmes siècles après Christ, Époque romaine, située en Târgu Jiu, sur
,, la Ruche de Ionicioiuˮ.
________________________________________
La cité médiévale de Târgu Jiu – monument historique – code LMI 2010 – GJ – III- s- B- 09116, datant des XIV-XVIème siècles, située en Polata, sur,, la Plaine du Pătru” – Polata.

________________________________________
Ensemble urbain – monument historique – code LMI 2010 – GJ –III- a- B- 09186, datant des XIV-XVIème siècles, situé en Târgu Jiu, sur les rues de Tudor Vladimirecu, de Unirea, de Grivița, la Voie Ferroviaire et la Voie des Héros, à une date inconnue.
________________________________________
Mur d’enceinte – monument historique – code LMI 2010 – GJ – III- m-B-09185.03, datant des XVIIIème – XIXème siècles, situé en Târgu Jiu, sur le Boulevard Ecaterina Teodoroiu, numéro 365.
Source: la Direction Départementale pour la Culture de Gorj
________________________________________

La croix du capitaine Ursache –Polovragi – sur le plateau situé au-dessus de la Cave de Polovragi, aux 1.000 mètres altitude, on trouve la Croix du Capitaine Ursache. La Croix de pierre est un mémorial érigé en 1808 dans la mémoire d’un certain capitaine Ursache dont on sait seulement qu’il était le surveillant de la plaine – le chef des montagnards qui gardaient les plaines de Novaci. Le souverain des communions, Ursache devait assurer la paix et l’ordre dans la zone, à la fin du XVIIIème siècle et au commencement du XIXème siècle. Sur cette croix vous trouvez des inscriptions slavonnes dans la place surnommée la Pierre de Polovragi, aux presque deux heures de montée sur le sentier marqué par un rouge point qui commence par la Monastère de Polovragi.
Le lieu offre aussi un superbe panorama. Ici il existait autrefois la forteresse dacique de Polovragi. La zone administrative de la commune de Polovragi est généreuse en ce qui concerne les objectifs touristiques, chacun d’un grand spectacle, à partir des Gorges de l’Olteț, la Cave de Polovragi, jusqu’à la Monastère de Polovragi. Autour d’elle il y a une forêt de marrons comestibles, et à proximité de cet objectif religieux, il y a la Croix du Capitaine Ursache. Les coordonnées GPS: 45.202436, 23.785996
Source: http://www.cazarelapensiune.ro

________________________________________

Le monument de Mihai Viteazu – Schela, est situé à la frontière des départements de Gorj et de Hunedoara, la ”Plaine de Mihai” est connue comme le lieu où Michel le Brave s’est arrêté dans l’automne de l’année 1600 pour la dernière fois avant de passer en Transylvanie et puis il est allé à Viena. Malheureusement, le voïvode va mourir en moins d’un an après les signes qui lui s’avaient montrés, dans ce lieu où son cheval est meurt. Le monument a été érigé en 1932 mais le temps a fait que les inscriptions du monument soit difficilement à déchiffrer par ceux-là qui se trouvaient en visite. Dans le printemps de 1932, la Société Culturelle „ LE CULTE DES HÉROS” de Bucarest a décidé l’érection d’un monument dédié à la mémoire du grand voïvode Michel le Brave, dans la mémoire de son passage par la gorge de Vulcan (la commune de Schela), vers Ardeal. Le lieu a pris depuis l’antiquité le nom de la PLAINE DE MICHEL, le lieu d’arrêt nocturne avant de passer les montagnes. En 1932, le monument était achevé et il arrivait dans la gare de Târgu Jiu, étant puis mis, au commencement du mois de septembre, dans un lieu d’arrêt sur le chemin qui joint Schela situé en Gorj de Vulcan situé en Hunedoara.
Source: http://www.verticalonline.ro