Musées de Târgu Jiu et de Gorj

Le Musée Départemental „Alexandru Ştefulescu” a été fondé à l’initiative des érudits de ces temps-là, parmi lesquels Alexandru Ștefulescu, Iuliu Moisil et Aurel Diaconovici. Le musée comprend des sections spécialisées d’ethnographie, archéologie, histoire, numismatique, des objets religieux, des sciences de la nature et il est aménagé dans le Palais Administratif de cette période-là, situé sur la rue de Geneva. Le musée a dans le patrimoine plus de 24.000 des objets en ce qui concerne l’histoire du Gorj réunis, recherchés et traités parmi lesquels par l’historien Alexandru Ștefulescu. Il comprend aussi, dans son intérieur une galerie de présentation des personnalités de Gorj, à partir du XVIème siècle. Du mois de juin 2016, le Musée Départemental de Gorj “Alexandru Ștefulescu” est devenu membre du Réseau Nationale des Musées de la Roumanie, l’organisation professionnelle des spécialistes des musées. Le réseau a comme représentativité nationale, en comprenant plus de 150 de musées de la Roumanie et il a le but de développer la vie des musées, en dirigeant les activités vers le patrimoine culturel, du tourisme culturel et de la formation professionnelle dans le secteur.
Programme de visite : tous les jours 9.00 – 17.00, LUNDI fermé
Adresse : 8, Rue de Geneva, Târgu Jiu, Gorj –  Vois la localisation sur la carte
Téléphone : +4 0253 212 044

________________________________________
Le Musée d’Art fondé en 1984, le Musée d’Art de Târgu Jiu fonctionne dans le siège situé dans le Jardin Publique du municipe (le Parc Central), et à partie du mois avril 1993, pas loin des bien connus œuvres du grande sculpteur Constantin Brâncuși. Cette institution offre des importantes possibilités de récupération des essences et des valeurs pérennantes de notre art. Dans une des salles du musée on rencontre un esprit artistique académique du siècle passé, par les portraits réalisés par les deux grand artistes de Gorj – IOSIF KEBER (peinture de chevalet, peinture religieuse) et VASILE BLENDEA (sculpture, peinture). Une série de peintres de l’espace artistique roumaine, devenu classiques, GHEORGHE PETRAȘCU, HENRI CATARGI, AUREL JIQUIDI, SCHWEITZER CUMPĂNA, MARGARETA STERIAN, ALEXANDRU CIUCUREANU, sont aussi présents dans le musée par ses œuvres. De la même génération il fait partie aussi RODICA POPESCU, des œuvres de laquelle le musée dispose d’un don substantiel. Ils font partie aussi les œuvres des jeunes comme VASILE TOLAN, SORIN DUMITRESCU, SEMPRONIU ICLOZAN ou TITI DRĂGUTESCU. De la génération présente des artistes de Gorj, dans cette exposition il y a quelques remarquables œuvres en verre des fameux de nos jours VALER NEAG et MIHAI TOPESCU.
Programme de visite : Tous les jours 9.00 – 17.00, LUNDI fermé
Adresse : Le Jardin Publique, Târgu Jiu – Vois la localisation sur la carte
Téléphone : + 4 0253.218.550
________________________________________
Le Musée de l’ architecture populaire de Gorj – Curtișoara, localité située aux presque 10 km de Târgu Jiu, la capitale de Gorj, sur la côté droite de la route nationale qui en bénéficiant d’un emplacement dans un cadre naturel d’exception qui reproduit à une petite échelle presque toutes les formes de relief, le musée ayant une superficie de presque 33 ha s’est coagulé autour d’une partie du domaine de la famille de Cornoiu, l’héritière de la mansion bâtie au commencement du XVIIIème siècle, actuellement la plus grande et la mieux gardée construction de ce type d’Olténie. Inaugurée en 1975 le musée a enrichi sa collection de patrimoine étant un aide importante pour ceux-là intéressés de monde du village en général et de la culture populaire de Gorj, spécialement. De même vous pouvez visiter ici la maison musée de,, Gheorghe Zamfir” et la maison musée de ,,Filofteia Lăcătușu”.
Programme de visite : tous les jours 9.00 – 17.00, LUNDI – fermé
Personne de contact : muséographe Albinel Firescu
Adresse : la commune de Curtișoara, le département de Gorj – Vois la localisation sur la carte
Téléphone : +4 0253.223.890
________________________________________
Le Musée ethnographique „GRIGORE PUPĂZĂ” – la Commune d’ARCANI, le Département de Gorj, a été fondé pendant les années ‘60, à l’initiative du professeur Grigore Pupăză, et en 1967 il est situé dans l’espace proprement dit. Le bâtiment du musée a un âge considérable, en abritant au fil du temps des évènements culturels remarquables, et en 1996, à l’occasion de la rénovation, il reçoit le nom de son fondateur, Grigore Pupăză. Il est situé au centre de la commune, près de la mairie, l’église, le dispensaire, la pharmacie, l’école, et la maison culturelle. Le Musée de la commune d’Arcani est un élément de patrimoine national, en représentant un ensemble de la création humaine matérielle et spirituelle, qui par leur valeur souligne l’identité notre culture nationale.
Programme de visite : LUNDI- VENDREDI 08.00 -16.00
Personne de contact : Pupăză Gr. Dan ou Bâcoi Maria
Adresse : la commune d’Arcani, le département de Gorj – Vois la localisation sur la carte
Téléphone : +4 0723.365.870 ou + 4 0735.787.530
________________________________________
Le Musée du Trésor BNR de la Monastère de Tismana a été inauguré dans la présence du gouverneur BNR, Mugur Constantin Isărescu, et du Très Révérend Père Irineu, le Métropolite d’Olténie, dans le jour de 26 juillet 2016. Aménagé dans une cave près de monastère, le musée présente l’histoire du Trésor BNR caché à Tismana, dans la période de 1944-1947, et met en valeur, dans une forme attractive et richement illustrée, des informations gardées dans des documents de l’archive BNR, la plupart des elles inédites. Dans le cadre du discours du musée ils sont aussi présentés les efforts de la Banque Nationale de garder en sécurité le Trésor, tissé avec les destins individuels des fonctionnaires banquiers participants à l’opération et avec des épisodes de vie quotidienne de Tismana. La Défense du Trésor BNR, qui au commencement de l’année 1944 ils étaient 231,22 tonnes, dont 190,94 tonnes étaient gardées dans le pays, et 40,27 à l’étranger, elle s’est réalisée dans le cadre d’une opération secrète, qui a reçu le nom de code „Neptun”.
Programme de visite : MARDI – DIMANCHE 08.00 -16.00, LUNDI – fermé, Fête légales – fermé
Adresse : 289, Rue de la Monastère, Tismana 217495 – Vois la localisation sur la carte
________________________________________
Le Musée de ,,Tudor Arghezi” de Târgu Cărbunești a été fondé en 2007. Ici, ils peuvent être admirés les objets personnels du poète, ceux-ci étant donnés par Mitzura Arghezi, la fille du poète, qui vient chaque année visiter le musée, à l’occasion du Festival International Tudor Arghezi. Tudor Arghezi est né le 21 mai 1880, en Bucarest, après sa propre déclaration, „par une circonstance de refuge d’Olténie” et il est décédé au 14 juillet 1967, étant „ notre plus grande poète depuis Eminescu jusqu’aujourd’hui”, comme avait été déclaré par la critique littéraire au commencement de son éditorial. Le père du poète, Nae Theodorescu, né en Craiova, il s’occupait du travail de la terre, et son grand-père de son père, Tudor Cojocaru, qui a vécu à Cărbunești, Gorj, localité qu’il l’a abandonnée depuis sa jeunesse et il a vécu en Craiova.
Programme de visite : tous les jours 9.00 – 17.00 LUNDI fermé
Adresse : Târgu Cărbunești, le département de Gorj
Téléphone : +4 0253 212 044
________________________________________
Le Musée de ,,Mihai Eminescu” de Floreşti – GorjVOIS LA LOCALISATION SUR LA CARTE
À l’été de l’année 1878, Mihai Eminescu venait du département de Gorj, à Florești à l’invitation de l’adepte du Jaunîmes Nicolae Mandrea, le beau-fils de Barbu Bălcescu.
„Nostalgie d’Eminescu“ est écrit sur une petite plaque à l’entrée dans la maison du musée qui héberge des objets, des choses qui rappellent de la passée du poète par ce coin de l’Olténie. Dans les quelques chambres on trouve parmi les expositions des livres, des images avec le grand poète, mais aussi une petite ancienne armoire sur laquelle il est peint le visage d’Hélène. Sur les murs ils sont encadrées des lettres que Eminescu les aurait reçues pendant le temps quand il s’est arrêté à Florești. Il a reçu ici la visite d’Ioan Slavici.
Là il a finalisé le poème „Lettre IIIˮ en composant des autres poésies, comme „Paul Cupidon“, „Oh, restes…“, „Sur la même voie“, „ Combien de fois, mon amour“, „La prière d’un Dacian“,
„ Si fragile“ et beaucoup d’autres . Source: www.gds.ro
________________________________________
“La Mansion de Cartianu” – La Collection d’ éthnographie – VOIS LA LOCALISATION SUR LA CARTE
Abritée dans le bâtiment qui occupe une position pittoresque sur la rive du ruisseau Cărtiorul, du village de Cartiu, aux 12 km distance de Târgu Jiu, le département de Gorj. Le bâtiment a été construit pendant le XVIIIème siècle (érigé en 1760 – comme les documents de l’ancienne famille de Cartiu la certifient) par le courrier Enachce Cartianu, un boyard très riche, qui a possédé plus de 400 ha de terrain dans le village de Cartiu. Bâtie au commencement sous la forme d’une mansion, celle- ci a souffert au fil du temps plusieurs interventions par l’addition au périmètre des porches, en se développant ultérieurement dans la forme sur laquelle l’on trouve aujourd’hui, disposée sur trois niveaux. Elle a été restaurée à la fin du XXème siècle.
________________________________________
Le Musée de la Civilisation de Montagne de Rânca –  inaugurée à la date le 8 septembre 2012, le Musée de la Civilisation de Montagne du Gorj de Rânca présente dans plusieurs salles d’exposition un vrai trésor d’histoire, de culture, de civilisation et de tradition pastorale de la zone de montagne du Gorj.
Le Musée est fonctionnel dans la Maison de la Communauté „ Le Cerf“ de Novaci et il présente des objets spécifiques à l’élevage des moutons, des touloupes jusqu’aux instruments pour la préparation des produits au lait.

________________________________________
Le Musée des Croix de Gorj  – vendredi, le 13 septembre 2013, on a été inaugurée la section intérieure du Musée des Croix, de Măceșu de Târgu Cărbunești, qui abrite plusieurs croix des typologies différentes : des croix de commémoration, des croix de chevet, des croix pour la rémission des péchés, et des autres. Les objets ont été ramassés presque de toutes les zones du département où les coutumes diffèrent d’une localité à l’autre.
VOIS LA LOCALISATION SUR LA CARTE